A force d’y croire

Ces dernières années, notre ville s’est fortement transformée et les exemples pour l’illustrer sont nombreux. Tout cela, dans un contexte financier compliqué. Au départ, à cause d’une situation héritée du passé de quasi faillite et depuis quelques années, par les baisses drastiques de l’Etat (3,5 millions d’euros de dotations en moins depuis 4 ans).

Pourtant, nous n’avons jamais voulu subir et avons toujours voulu agir et faire face. C’est pour cela que l’année 2016 a été marquée par de nombreuses réalisations en termes d’équipements sportifs, de cadre de vie, d’urbanisme, d’éclairages publics, sans obérer l’avenir, puisque tout cela s’est réalisé sans emprunt.

“C’est à force d’y croire, à force de le vouloir, que nous y arrivons au quotidien et nous entamerons l’année à venir avec la même philosophie de ne jamais être résignés.”

C’est à force d’y croire, à force de le vouloir, que nous y arrivons au quotidien et nous entamerons l’année à venir avec la même philosophie de ne jamais être résignés. Le lancement du village des générations, l’arrivée des habitants sur l’éco-quartier, l’ouverture, dès le printemps, d’une maison médicale (en photo) qui reprendra aussi un cabinet de radiologie en centre-ville sont quelques exemples de notre volontarisme affiché pour 2017.

“Ce qui compte, ce n’est pas seulement ce qui a été fait, mais surtout, ce que nous n’avons pas encore fait.”

Ce qui compte, ce n’est pas seulement ce qui a été fait, mais surtout, ce que nous n’avons pas encore fait. Et je suis convaincu que si l’opinion au niveau national montre, lors des différents scrutins électoraux, un rejet du système, c’est parce que les politiques à l’échelon national ont perdu la parole pour l’avoir trop utilisée.

A notre échelon local, nous sommes convaincus qu’il faut joindre le geste à la parole, que les actes parlent plus que les mots. C’est pour cela, que j’ai tenu à ce qu’un site internet des engagements municipaux soit accessible afin que vous puissiez vous-même vous rendre compte des engagements tenus mois après mois.

“C’est parce que les politiques à l’échelon national ont perdu la parole pour l’avoir trop utilisée. A notre échelon local, nous sommes convaincus qu’il faut joindre le geste à la parole, que les actes parlent plus que les mots.”

En effet, si ma fonction de Maire m’oblige à montrer le chemin, n’oublions jamais que c’est vous, les habitants, qui êtes les guides et qu’il nous faut avant toute prise de décision, le faire en concertation avec vous !

Je vous souhaite au nom du conseil municipal et en mon nom personnel, mes meilleurs voeux pour 2017.