Pas question pour nous de subir, on doit continuer à agir !

Ce jeudi soir, j’ai participé en ma qualité de premier vice-président à la communauté urbaine au conseil de communauté où il était question de sujets importants comme le transport gratuit, les ateliers linguistiques, ou encore la compétence tourisme.

Mais ce qui a mobilisé l’attention des élus, c’est bien sûr le débat d’orientations budgétaires où j’ai milité pour un « plan piscines » à l’échelle communautaire. J’ai rappelé aussi qu’il ne fallait surtout pas, pour les élus locaux que nous sommes, être « résignés », car nous sommes le dernier rempart dans un système où trop de normes et toujours moins de moyens font que tous les échelons, de l’Etat au département, se désengagent.

Pas question pour nous de subir, on doit continuer à agir !