Le pouvoir d’apprendre

Ce mois de janvier a vu le lancement, et c’est unique sur le littoral, des crèches bilingues. Il s’agit d’offrir, à nos enfants, dès le plus jeune âge, celui de la petite enfance, une découverte au quotidien des langues étrangères.

“Nous sommes convaincus du pouvoir d’apprendre de nos 2 500 écoliers et essayons de leur offrir le maximum.”

Cette mesure s’inscrit dans la continuité du lancement en septembre 2015 (nous étions ville test pour l’agglomération dunkerquoise) des ateliers linguistiques en néerlandais et en anglais pour les élèves de maternelles. D’ailleurs, fort du succès rencontré l’an dernier, ce dispositif a été reconduit et étendu à l’ensemble des élèves de CE2.

“Ce mois de janvier a vu le lancement, et c’est unique sur le littoral, des crèches bilingues.”

Ces actions, inscrites dans le projet éducatif global et mises en place par la ville, s’ajoutent aux 26 ateliers extra-scolaires qui sont proposés à chaque école de la ville pour faire bénéficier nos enfants d’activités d’éveil multiples et d’un apprentissage innovant. Ces activités se déroulent pendant les heures de classe avec le soutien financier, les agents et les partenaires de la ville, comme par exemple les ateliers biologiques à la ferme Vernaelde, l’initiation à l’escrime, la pratique du tennis ou encore l’apprentissage de notre hymne national, la Marseillaise.

Nous sommes convaincus du pouvoir d’apprendre de nos 2 500 écoliers et essayons de leur proposer le maximum. Avec cette démarche nouvelle, nous touchons aussi le plus jeune âge. Elle s’inscrit dans la même volonté de permettre à l’école communale de remplir au mieux ses fonctions du pouvoir apprendre, avec notamment l’arrivée du numérique dans les classes (les premières écoles ont été dotées de tableaux numériques interactifs).

Je suis convaincu que, tout comme nombres d’actions innovantes menées en premier à Coudekerque-Branche, cette idée de crèche bilingue sera vite adoptée par d’autres villes, car « Yes we coud » !