Notre salon du livre faisait le grand écart entre les généalogistes qui nous ont présenté un formidable travail de recherches sur les 293 poilus disparus de Coudekerque-Branche pendant la grande guerre jusqu’à de jeunes auteurs de mangas qui ont tout pour devenir des grands de la discipline.

L’occasion pour moi de vous rappeler l’existence d’un espace manga ( très fourni d’ailleurs ) dans notre bibliothèque de centre ville car la lecture c’est bien évidemment pour toutes les générations.