Dix ans (déjà) d’actions au service des Coudekerquois

Il y a dix années, vous m’accordiez votre confiance pour présider aux destinées de ma commune natale, notre ville de Coudekerque-Branche. Depuis ce jour, j’ai mobilisé avec l’équipe municipale toute l’énergie possible afin de transformer notre commune. Dix ans d’actions, dix ans d’abnégation, dix ans de volontarisme, dix ans de dynamisme, en ayant l’espoir chevillé au corps tant les obstacles ont été, et sont encore, nombreux sur le chemin de l’avenir.

“10 ans à bien faire et laisser dire, tant les critiques peuvent être fortes lorsque l’on rompt avec l’immobilisme.”

De nombreux engagements ont été tenus et j’essaie d’être un Maire efficace, proche de vous, à l’écoute, volontaire et n’hésitant jamais à vous tenir un discours de vérité quand cela est nécessaire.

“Quand on devient Maire, les gens se fient à vous pour prendre des décisions nécessaires, parfois difficiles, pour assumer le quotidien de la vie de la cité. Et ça fait 10 ans que j’essaye d’être digne de leur confiance.”

Dix ans plus tard, où en sommes-nous ? J’ose dire, au travers de vos nombreux témoignages que vous m’apportez lors de nos rencontres régulières, que la grande majorité des coudekerquois mesure le travail accompli, le chemin parcouru et que la ville n’est plus la même qu’en 2008. C’est là peut-être ma plus grande fierté.

Gérer les finances à l’école du bon sens, avoir une vision pour notre ville tout en étant garant de la cohésion sociale, bien faire et laisser dire, tant les critiques peuvent être fortes lorsque l’on rompt avec l’immobilisme, faire en sorte que Coudekerque-Branche soit toujours en mouvement, construire la ville en pensant à ceux qui y habitent, croire en l’Homme et en sa population, voilà ce qui m’a guidé durant les dix années de confiance que vous m’avez accordée et pour laquelle je n’aurai de cesse de vous remercier.

Vous le savez, très attaché à Coudekerque-Branche, je considère que mon parti c’est ma ville et c’est pour cela que je n’ai pas voulu d’autres titres que celui de Maire de Coudekerque-Branche. J’ai laissé volontairement certaines échéances électorales de côté afin de pouvoir me consacrer à 100 % à ma tâche de premier magistrat de la deuxième ville de l’agglomération dunkerquoise.

“Vouloir c’est bien, mais agir c’est mieux : c’est que l’on va continuer à faire chaque jour.”

Le temps passe vite et retrouvez quelques exemples au travers du magazine municipal mais aussi le site internet dédié aux engagements tenus de ce que l’on a réalisé. Mais ce qui m’importe le plus, c’est ce qui n’a pas encore été fait pour améliorer votre quotidien et que nous allons réaliser.