Le parc du Fort-Louis n’était pas le seul endroit visé par les vandales